Le Petro : un Bitcoin Bolivarien ?

Louis G.K. Ferrand, Bogotá 

Cet article a été distingué par le jury 2018 d'étudiants de Sciences Po Poitiers,
 présidé par Valentine Duval, pour ses qualités synthétiques, sa facilité d'accès, et les
 réflexions qu'il suscite. 


(Avec l'aimable autorisation de Madame Dabène, responsable des relations internationales
 de Sc.Po Poitiers)

 

Le 20 février dernier a eu lieu au Venezuela un évènement important à l’échelle des crypto-monnaies. En effet, le président du Venezuela, Nicolas Maduro, annonçait lors d’une conférence de presse ce jour-là, le développement à l’échelle nationale de cette forme novatrice de monnaie : le Petro. Le Venezuela subit depuis fin 2014 une grave crise économique déclenchée par la baisse des cours du pétrole. Certains observateurs parlent d’une inflation de plus de 13000 %, depuis le début de la crise, pour la monnaie nationale, le Bolivar vénézuélien.

 

Pourquoi le Petro a-t-il été créé et quels sont ses effets sur l’économie ?

Cette crypto-monnaie a été créé pour contourner le blocus Américain, Blocus Étasunien qui est une interdiction faite par la cour suprême des Etats Unis, d’acheter et de transférer des actifs financiers vénézuéliens par des citoyens et entreprises américaines. Le Venezuela a donc annoncé le 20 févier dernier, en grande pompe, la prévente de cette monnaie en émettant 100 millions de Petro. 42 autres millions de Petro supplémentaires ont été mis sur le marché en mars. Cette monnaie électronique est indexée sur les cours du pétrole et adossée sur les réserves vénézuéliennes d’hydrocarbures. Son prix de vente était lors de la prévente de 60 dollars l’unité. Cela est possible du fait que les réserves de pétrole brut du pays sont énormes. On pourrait comparer cela au Dollar, avant Bretton Woods (1944), qui était à l’époque indexé sur l’or. Cette monnaie est novatrice du fait qu’elle est la première monnaie électronique à être émise par un pays, à l’échelle d’un pays entier.

Certains diront qu’il s’agit d’un moyen de gagner du temps car le pays est pratiquement en faillite. En effet, on estime la dette du pays à près de 150 milliards de dollars.

 

Avec le Petro, le contournement financier du bloc nord-américain permet au gouvernement Vénézuélien de pouvoir faire rentrer des devises étrangères dans l’économie nationale et ainsi tenter de relancer l’activité économique, minée par l’hyperinflation que subit le Bolivar (ci-contre).

 

Le gouvernement espère lever près de 6 milliards de dollars grâce au financement généré par le Petro. Financement qui permettrait d’engranger des revenus via la hausse des cours actuels et hypothétiques à venir du pétrole. En effet, actuellement les revenus vénézuéliens liés au pétrole sont trop faibles car le Venezuela a perdu une grande part de son accès aux marchés internationaux, ses capacités de production diminuent faute d’entretien des installations, et les prêts accordés par la Chine ont été gagés sur les réserves de pétrole du pays.

Malheureusement pour le gouvernement de Nicolas Maduro, les États-Unis ont réagi à ce contournement et ont rendu illégal, l’achat de Petros par les citoyens américains et entreprises nationales, interdiction valable également pour des investisseurs non Américains.

Et pour les Vénézuéliens, il n’y aura pas non plus de changements dans la vie domestique et quotidienne. Il faudrait pour cela qu’il y ait une confiance nouvelle dans les institutions gouvernementales et principalement dans la/les monnaie(s) émise(s) par le gouvernement. Les vénézuéliens cherchent désespérément à écouler leurs réserves de cash en Bolivars pour des billets en euros, dollars ou monnaies de pays voisins.                

                                                                                          L’équivalent de 20 Dollars US en Bolivars    Source : REDDIT

 

Le Petro représente-t-il, de par son émission par un état, le signe d’un changement majeur à venir : l’avant-garde d’une nouvelle ère financière et économique, celle des crypto-monnaies ? Récemment, le Kremlin annonçait également sa volonté de créer un Crypto-Rouble. C’est sans doute encore loin d’être suffisant pour remettre en cause l’hégémonie du Dollar comme réserve de valeur.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s