Dossier spécial dixième anniversaire 2009-2018

  L’Amérique dans 10 ans : Mexique

 

Marie Chantal et Marie Charlotte Gabayet Gonzalez, élèves de Terminale, Guadalajara

2028: Le Mexique sans plastique

 

En 2018, un article du magazine « El Universal » écrit par  Maria Medrano, faisait appel au gouvernement pour réagir aux problèmes causés par la consommation de plastique : 9 millions de bouteilles en plastique ont été produites, et 43 milliards de pailles  ont été utilisées dans l’année. On estime qu’un mexicain utilise 3 pailles par semaine, pour une durée de 15 minutes seulement, celles-ci finiront indubitablement sur les côtes du pays détruisant la faune marine et créant un problème environnemental insoutenable.

Le premier état  a réagir est celui de Jalisco, qui a conçu une loi “de l’équilibre écologique” interdisant toute utilisation de plastique dès le 1er janvier 2020. Le gouvernement a pris des mesures pour gérer ce problème, par exemple comme l’interdiction de l’utilisation des sacs en plastique au supermarché, ou encore la séparation des déchets pour les recycler. Tous les commerces de nourriture à emporter  qui utilisent des plats, des cuillères, des verres et des sacs matière en plastique, devront changer leur matériel afin d’utiliser des produits moins polluants.

La majorité de la population de Jalisco est vraiment motivée par cette cause, et en 2028 l’état deviendra un véritable exemple environnemental pour l’ensemble du pays.

Peu à peu les personnes refuseront d’acheter des produits emballés dans du plastique, ce qui obligera les grands supermarchés à changer leur manière de vendre. En 2028, les consommateurs devront se présenter avec leurs récipients personnels (comme des Tupperware) pour mettre les produits qu’ils achèteront. Pour les personnes qui les oublieront, ils auront la possibilité d’en acheter d’autres sur place.

Les personnes qui n’utilisent pas de produits plastiques seront de plus en plus nombreuses. Selon une étude sur le niveau d’écologie du gouvernement en février 2026, la dernière entreprise qui exportera du plastique fermera à cause du manque de demande.

Cette année-là, les gouvernements cesseront de contrôler l’utilisation du plastique, car selon la Secrétariat de l’Environnement et des Ressources Naturelles (Semarnat), les lois bien appliquées permettront à la population de prendre conscience des conséquences positives et se sensibiliseront d’avantage à l’environnement. Les personnes n’auront plus besoin d’être « guider » par les institutions.

Le Président de la Semarnat, Rafael Pacchiano Alaman affirme qu’ensemble on créera une génération capable de changer notre manière de vivre et d’appréhender notre consommation de manière plus écologique. En  2028, le Mexique sera un exemple pour tout le monde!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s