The development of AIRBNB weakens the hotel market

Marie-Cécile Stillmukes et Camille Mahul, Washington DC.

 

AIRBNB est une plateforme communautaire de location de logements de particuliers fondée en 2008 par les Américains Brian Chesky et Joe Gebbia. Cette plateforme de service est de nos jours disponible dans 192 pays. La plateforme recense 3,5 millions de biens (appartements ou maison), soit bien plus que la première chaîne hôtelière mondiale (AccorHotel avec 570,000 chambres dans 95 pays). AIRBNB est une réelle concurrence pour les hôtels car comme on le constate dans le document ci-contre,  (source:www.busbud.com) le prix moyen de location d’un logement  AIRBNB dans les grandes villes du monde (à l’exception de Barcelone ) est inférieur au prix d’une chambre d’hôtel.

 

Mais le succès la plateforme AIRBNB suscite de nombreux débats. A l’origine, il s’agissait d’une plate-forme de location et réservation de logements entre particuliers.  Mais au cours du temps, de plus en plus de professionnels de la location ont  utilisé cette plateforme pour louer leur bien.

 

Ces locations n’ont pas les mêmes règles d’hygiènes et de sécurité et les mêmes charges que les hôteliers. Pour réguler le marché et limiter la concurrence déloyale avec les hôtels traditionnels, les pouvoirs publics français ont imposé certaines règles : enregistrement des biens, paiement de la taxe de séjour, durée maximum de location annuelle de 120 jours (au delà de laquelle le loueur bascule dans la catégorie commerciale des meublés touristiques). Cette durée maximum est cependant critiquée. Qui est en mesure de quitter son logement principal 120 jours par an, soit près de quatre mois? De nombreuses métropoles touristiques dans le monde appliquent une limite à 60 jours, telles que Amsterdam ou San Francisco, ce qui semble plus dans l’esprit de l’idée originelle de AIRBNB de location entre particuliers. De plus, certaines villes ont mêmes interdit à ses habitants de proposer des logements sur cette plateforme sous peine de sanctions comme à Berlin ou dans plusieurs villes en Espagne et Italie.

 

Cependant, des études récentes montrent que les biens proposés par les professionnels du tourisme représentent moins de 10% du total des biens proposés par la       plateforme dans des grandes villes telles que Paris ou Londres (source: la vérité sur la concurrence AIRBNB, Tony Loeb, 27 août 2017). De plus,   alors que le nombre de réservations sur AIRBNB augmente régulièrement depuis 2012, on observe une augmentation similaire des réservations de chambres d’hôtel sur des plateformes hôtelières telles que Booking ou Expedia.

 

Les hôteliers devraient répondre à cette concurrence en adaptant leurs services pour mieux se démarquer de AIRBNB. Une offre de service personnalisée et de qualité sera la meilleure réponse à AIRBNB.

 

La plateforme crée aussi une tension sur le marché de la location de biens, particulièrement dans les zones touristiques. Il est parfois plus rentable pour un investisseur de louer son bien 120 jours sur AIRBNB que de le louer à l’année par un autre moyen. Cela limite le nombre de biens disponibles en location longue durée et donc accroît les loyers, au détriment des locataires fixes en recherche de logement.

 

Malgré sa position dominante, la plate-forme doit maintenant aussi faire face à de nombreuses alternatives qui se développent sur le marché de l’économie collaborative, telles que HomeAway, Windu, ou Clickstay, qui proposent des offres plus ciblées et qui reprennent le concept original de location entre particuliers, avec un meilleur contrôle de la qualité des offres.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s