Le problème du partage des terres en Colombie

Louis Ballongue, Bogotá 

 

La Colombie est un pays très riche en ressources naturelles (eau, minéraux, sources d’énergie, espèces végétales, etc…). La Colombie possède 50% des páramos du monde et abrite la deuxième plus grande biodiversité du monde. Enfin, le pays dispose de 2 900 km de côtes sur deux océans. L’agriculture n’est pas en reste puisque 43, 3 millions d’hectares sont dédiés à cette activité. Cependant, la répartition des sols y demeure extrêmement inégalitaire ! Faut-il alors redistribuer la terre?

 

Le problème de la répartition des sols, est une vieille requête des théories tiers-mondistes d’inspiration marxiste du 20e siècle, et présenté comme un frein pour le développement socio-économique et contre l’exode rural. C’est la raison pour laquelle ce point figure en première place des accords de la paix qui ont été négociés à la Havane. Sur les 43,3 millions d’hectares exploités par l’homme, 80% (soit 33,8 millions d’hectares) sont destinées à l’élevage extensif.  7.1 millions d’hectares sont dédiés aux cultures du café, de la canne à sucre et de la palme, dont la plus grande partie est exportée. Enfin, 5 millions de petits paysans se partagent le reste des terres cultivables, soit  1,4 million d’hectares. Leur production est essentiellement destinée à la consommation intérieure et représente 43% des aliments consommés en Colombie.

 

A l’autre extrémité, 0,4 % de la population possède 46% des terres. Les 33,8 millions d’hectares destinés à l’élevage  sont utilisées par  24 millions de vaches ce qui voudrait dire que chaque vache en Colombie dispose pour elle seule d’un hectare et demi de pâturage, pendant qu’en Hollande la moyenne est de 140 vaches par hectare. Ce problème retombe donc sur les 5 millions de paysans, qui dans leur grande majorité, vivent avec 200 000 pesos par mois (environ 65 US$),  ce que dépense, en moyenne, une personne à Bogotá pour ses transports mensuels.

En Colombie 15% des paysans sont analphabètes, 80% des enfants de paysans ne finissent pas l’école  secondaire et seulement 1% va à l’université. 60 % des paysans vivent sans eau potable et 85% n’ont pas de systèmes de tout à l’égout. 66% des paysans n’ont jamais reçu d’assistance technique, de machines et n’ont pas accès au crédit pour investir et accroitre leur productivité sur des exploitations trop petites. Comme si  cela n’était pas suffisant, le système de santé est quasi inexistant.

 

Les campagnes ont été très affectées par la guerre civile opposant l’État aux guérillas marxistes. 6 millions de réfugiés ont dû fuir la guerre pour prendre la direction des grandes villes.  Enfin, d’autre paysans ont été déplacés par les grandes multinationales minières qui consomment et polluent l’eau, devenue impropre à l’usage agricole.

 

Cette désorganisation des activités agricoles n’est pas sans conséquence. La Colombie doit aujourd’hui importer 10 millions de tonnes d’aliments par an, soit 99% des céréales, 80% du maïs et 50% du riz consommé. Le riz est importé des États Unis, des Philippines et d’Équateur. Le maïs  des États Unis, du Canada, et d’Argentine. Le paradoxe est que chaque année la Colombie importe aussi pour 242 millions de dollars en viande des États Unis et d’Argentine.

 

Ainsi, le problème de la répartition des terres en Colombie n’est pas seulement un frein pour le développement économique mais aussi un générateur  de pauvreté, d’inégalités, et par conséquent source de tension ou de guerre Un des objectifs principaux du processus de paix de la Havane fut de remédier en partie à cette situation. Le second, fut de récupérer quelques millions d’hectares supplémentaires, de nouveau exploitables du fait de l’arrêt des combats.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s