RAPPI, L’INNOVATION COLOMBIENNE !

Elie Ferneini et Mateo Morales, Lycée Louis Pasteur, Bogotá 

 

Rappi est un exemple d’entrepreneuriat colombien dont l’application jouit d’un grand succès auprès des consommateurs. Rappi est un assistant personnel de confiance qui vous accompagne, qui paie vos factures, qui achète votre repas dans votre restaurant préféré, qui apporte de l’argent à votre domicile, qui fait votre marché comme vous voulez et qui améliore votre qualité de vie. En raison de ses plans d’expansion internationale, Rappi a conclut une  alliance récente avec Facebook et a fait l’objet d’investissements directs venus de l’étranger. 

L’entreprise est née en 2015 et a comme objectif de mettre à disposition des produits achetés via des plateformes digitales. Plus de 200 000 utilisateurs ont téléchargé l’application, les fondateurs ce sont rendus compte qu’ils avaient créé quelque chose de spécial.

L’histoire de Rappi est racontée par ses fondateurs. Entretien réalisé par le journaliste Juan Carlos Martinez Castro du journal El Tiempo auprès de l’un des fondateurs, Simon Borrero. (Traduit de l’espagnol) :

  • Qui a développé cette idée d’entreprise, comment a-t-elle évolué?

Pour parler de Rappi et de son évolution, il faut d’abord parler d’une de ses fonctions principales, celle qui a vraiment transformé l’entreprise: les «antojos». Mes co-fondateurs Sebastián Mejía et Felipe Villamarin, avec un groupe de développeurs et moi-même, avons eu l’idée (avec  beaucoup d’humilité), qui nous distingue de  tout autre type de service à domicile.

Lorsque Rappi est né, nous avons pris une option, qui existe encore, et qui permet aux utilisateurs de demander n’importe quoi, de l’ ‘’arepa de la esquina’’ à l’assiette de votre restaurant préféré. De vos médicaments à quelques fleurs pour votre maman et d’une chemise dans votre magasin préféré, au paiement intégral de vos factures.

Par exemple, grâce à la fonction Antojos, Rappicash (service qui permet à l’utilisateur de retirer de l’argent sans partir au distributeur) est née car après plusieurs achats, nous savions qu’il fallait intégrer à notre plateforme la possibilité de pouvoir demander à n’importe quelle heure de la nuit, de l’argent sans que l’utilisateur quitte son poste de travail.

Et ainsi nous avons grandi, écoutant nos utilisateurs et essayant de les satisfaire. Au fil du temps, nous avons fait des erreurs ainsi que des milliers de succès, des aspects qui nous ont fait grandir avec de l’expérience.

  • Qui a développé l’application?

Tout a été fait en équipe entre les fondateurs et un groupe de développeurs qui travaillaient déjà dans Grability, avec eux, nous avons créé Rappi.

  • Quelle relation  Rappi entretient-elle avec les grands distributeurs, avec les magasins de quartier et avec les chaînes de discount type D1, Ara et Justo & Bueno? 

Tous profitent de la seule chose que fait Rappi qui est d’offrir plus de possibilités de consommation. Souvent, les gens veulent manger quelque chose, prendre ou acheter quelque chose mais ne peuvent pas quitter le bureau ou sont trop paresseux pour sortir le faire. Rappi est la solution pour toutes ces entreprises car elle génère plus d’utilité sans avoir à ouvrir plus de succursales ou à payer à la fois économiquement et logistiquement, un service à domicile. Rappi rapproche les utilisateurs des établissements de vente au détail tout en leur offrant l’opportunité d’essayer de nouvelles choses. Parmi les remises et les campagnes marketing qui sont faites sur certains produits, Rappi aide énormément à positionner les marques qui ont du mal à le faire sur le web.

  • Que conseillez-vous à ceux qui entreprennent en Colombie?  

Qu’ils doivent être passionnés ! Je sais que cela semble un peu banal mais c’est la vérité. L’entrepreneuriat est difficile mais surtout, entreprendre quelque chose qui n’est pas inventé est encore plus complexe puisqu’il faut en convaincre beaucoup et pour cela, il faut se sentir passionné. En plus de cela, il est bon d’avoir une équipe qui éprouve le même sentiment ou plus d’amour avec le projet que les fondateurs eux-mêmes car sans cela, ils vont immédiatement stagner.

  • De votre point de vue, quel est l’avenir de Rappi, comment voyez-vous cette entreprise dans les 5 ans?  

Dans cinq ans, nous aurons avec effort, sacrifice et passion, peuplé de  ‘’rappitenderos’’ les grandes et moyennes villes de l’Amérique!

 

Le rayonnement économique local et international de Rappi depuis sa création

Il y a plus de 500 employés en Colombie auxquels il faut rajouter ceux qui sont inscrits dans l’application pour réaliser le service à domicile, ce qui représente donc  plus de dix mille ‘’rappitenderos’’. Dans sa logique d’ubérisation de l’économie, cette application permet aux « rappitenderos » d’arrondir leurs fins de mois, sans avoir à s’attacher à un horaire ou un patron.

C’est un produit colombien, qui crée des emplois colombiens et des opportunités pour les Colombiens. Cependant, Rappi génère également des emplois au Mexique et au Brésil, ajoutant 150 positions à celles précédemment exposées.  En effet, Rappi opère au niveau local, dans des villes comme Barranquilla, Bogotá, Medellín, Cali et Carthagène, mais aussi à l’international  à Mexico DF, Guadalajara et Monterrey au Mexique ou Sao Paulo au Brésil.

A l’international, le ‘’business model’’ de Rappi s’adapte aux spécificités locales. En effet, l’Amérique latine a des marchés et des modes de consommation très différents. Pour entrer dans un pays, Rappi doit d’abord faire une étude de marché approfondie pour comprendre quelle stratégie fonctionne pour chaque type de ville.  Aujourd’hui Rappi se fixe un objectif de croissance de 35% de son marché à l’international. Rappi est la seule application latino-américaine qui offre différents types de services et qui améliore la qualité de vie des utilisateurs.

L’objectif de Rappi est d’avoir un « Rappitendero » dans tous les coins des grandes et moyennes villes de l’Amérique latine. L’Argentine, le Chili, Panama sont parmi les principales cibles en Amérique latine.

L’entreprise Rappi, 100% colombienne avec des développeurs colombiens incarne bien l’entrepreneuriat et l’innovation d’aujourd’hui en Colombie. Simon Borrero, son co-fondateur admet : « nous pensons que nous avons fait un travail important pour le pays».

 

Vous pouvez en savoir plus sur :

http://www.dinero.com/emprendimiento/articulo/rappilaaplicaciondedomiciliosyfavorescolombiana/226088

http://expansion.mx/emprendedores/2016/04/14/rappiunaempresaqueconviertealosclientesensusmejorespublicistas  https://www.elespectador.com/noticias/economia/rappiempresacambioformadecomprarelcelulararticulo647671

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s