EN ROUTE LES FILLES POUR CONQUÉRIR LE MONDE A DOUBLE PAS !

Ophelie valdie PERRENOUD, Bogotá 

Alors qu’en 1936 le basket-ball masculin fait son apparition aux jeux olympiques, nous avons dû attendre -nous les femmes-  40 ans plus tard pour participer à ces mêmes jeux ! Et c’est ainsi dans tous les sports. Avec un essor de la pratique en Europe et en Asie et un nombre impressionnant de 757 000 licenciés, ce sport est le sport collectif numéro un chez les femmes avec 207 000 licenciées dans le monde. Bien que la pratique du basket-ball féminin soit très répandue, sa reconnaissance a été plus tardive et moindre.

Ce sport est encore loin d’avoir la reconnaissance sportive et médiatique du football qui se place en 1ére position avec 2 millions de licences délivrées dans le monde, mais devance le hockey sur gazon qui se place en 3ème position, qui l’aurait cru ?

Le basket est plutôt bien installé au sein du lycée Français Louis Pasteur. Eh oui, ceci n’est pas un canular, il y a même plusieurs équipes féminines composées d’incroyables guerrières de la 6ème à la terminale! Du lundi au vendredi, des filles passionnées du basket s’entraînent pour des compétitions ou tout simplement pour leur plaisir et bien être. Le lycée est par ailleurs fier d’exhiber le palmarès de leurs victoires, pas seulement représenté par des trophées, tels que les trophées de première place des compétitions UNCOLI (union de colegios internacionales), mais également par une attitude digne de gagnantes,  et surtout digne de joueuses de basket.

Contrairement à la légende qui assume que le créateur du basket James Naismith en inventant ce sport souhaitait trouver une “activité où les contacts physiques sont restreints”, ce sport est très physique, ce qui ne l’empêche pas de conquérir de plus en plus de territoire et le gymnase du lycée Français de Bogota en est la preuve !

De la même façon que la pratique du basket est en essor en Europe et en Asie, il l’est également en Amérique Latine notamment dans les “barrios” les plus pauvres où la pratique du basket de rue nous montre que ce sport contribue à la reconstruction des cultures populaires urbaines, davantage connues pour les balles des armes à feu. Le basket ce n’est pas seulement un quelconque sport où l’on fait circuler une balle, mais  un mode de vie dont on ne se passe pas, une fois adopté. Ce sport où chaque gabarit peut trouver sa place est en train de se révéler au monde entier, pas seulement sous sa caractéristique de “sport de jeunes”, mais en tant qu’un sport de principes et de valeurs. Alors préparez-vous, car le basket est en route pour conquérir le monde à double pas !

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s